Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous on n'a pas de liste mais on a des idées...

Publié le

... Et des convictions qui ne sont pas électoralistes. Il semblerait que beaucoup parmi ceux qui se présentent soit des adeptes de la récupération.

Mais qu'importe si finalement ce que nous préconisons est mis en place par un autre.

Ce qui compte ce sont les idées, et de leur part ce sera un aveu.

Mais attention, il est beau de promettre mais qu'ils se souviennent que leurs écrits, je saurai leur rappeler, et que ce n'est pas avec une agnosie providentielle qu'ils s'en sortiront.

Je ne les aime pas, et le dimanche je peux me rendre compte que beaucoup d'entre eux sont des tartufes puisqu'ils feignent de ne pas me voir.

Ont ils peur de se voir reprocher leurs turpitudes, voire leur passé ?

Tiens le passé, voila un sujet intéressant. Madame Nicole Fanelli, élue sans discontinuer depuis 1977 et pas uniquement dans l'opposition. Mme Francine Régazetti élue depuis 1983, elle aussi sans interruption. Quant à Monsieur Claude Laugier, lui a été élu de 1977 à 2008 notamment en tant que premier adjoint et maire et non pas en élu de bout de table sans pouvoir. Ce qui nous fait près d'un siècle de présence à la table municipale, là où on décide, on monte des projets et on exprime des idées. Bref on s'occupe de Salernes et de ses citoyens.

Et que lit on dans leur profession de foi ?

Que cela va mal.

Et que si ça va mal, c'est que soit il on hérité d'un passé catastrophique ou soit que rien n'a été fait depuis longtemps.

oh ! que n'avez vous fait depuis tant de tant alors que vous en aviez la possibilité ?

Et maintenant, il faudrait encore vous croire, vous faire confiance qu'en on voit le résultat actuel ?

La démocratie pendant près de 40 ans vous vous en êtes soucier comme une guigne.

L'eau vous l'avez privatisée, vous avez même réussit à faire que Salernes ne soit plus propriétaire de sa source. Et je vais enfoncer le clou, lors des précédentes élections municipales sur la liste dans laquelle je me présentai, pour la première fois il était question de remunicipaliser l'eau tout simplement, car cela me tenait à cœur.

Ensuite on a fait une association citoyenne ou on a tout fait pour dire qu'il fallait arrêter de confier au privé l'eau qui est un bien vital et non pas une marchandise.

Résultat ?

On est toujours sous le joug du privé...

Et si je prends les 4 listes qui se présentent et que je compte ce qui sont venus assister au débat je n'aurai pas besoin d'une grosse embarcation pour mettre ceux qui prétendent être ou vouloir être au service de leurs concitoyens.

Oui être élue c'est ingrat, peu sont payés, les autres en tant qu'adjoints ne gagnent pas une fortune, mais que je sache personne ne les a obligés à se présenter. Etre élu c'est être au service de sa commune, et tout faire pour que ceux qui y habitent, puissent y vivre décemment, et que le village fonctionne. Pour cela il faut composer avec les desiderata de chacun, car pour la grande majorité "chacun" ne se soucie que de son bien-être. Il serait temps de changer les mentalités, et cela commence par celle des élus. A eux de montrer l'exemple.

Bref, au vu de ce qui a été fait, de ce que vous proposez de par vous-même et non pas en piochant dans notre programme, ou en proposant du vent ( matière très peu onéreuse, qui en jette plein la vue, mais qui une fois récoltée ne fait pas mieux vivre ) on peut dire que je ne vous porte pas tellement dans mon cœur. D'ailleurs certains par leur comportement sont cordialement invités à ne pas me dire bonjour en public pour se faire mousser, je leur en saurai grée, après tout n'oubliez jamais que ce n'est pas parce qu'une main m'est tendue que je vais la serrer, j'ai des principes, et comme je l'ai dit un jour à une personne pratiquant la politique politicienne: aucun compromis !

Je vais continuer à être attentif, être présent aux conseils municipaux pour noter et rendre compte de vos actes, et continuer mon engagement tant dans le milieu associatif que dans des collectifs.

Pour conclure on nous a dit "fachos". J'en prends acte, donc je suis raciste, et parce que je suis raciste je ne peux qu'appeler a voter blanc ! eh ! eh !

Franck Breton.

Commenter cet article